Jeux vidéos pour vieux croulants


Par Jérémie Borel

Si comme moi, vous devenez transi de béatitude à l’évocation des grandes heures du point’n’click sur PC (et aussi un peu sur Mac) durant les glorieuses 90’s; Si comme moi, vous êtes nostalgiques de ces perles vidéoludiques pleines d’humour et d’énigmes retorses telles que furent la saga Monkey Island, Indiana Jones and the Fate of Atlantis, Day of the Tentacle, Sam & Max: Hit the Road ou encore Full Throttle; Si comme moi, vous enragez à l’idée de devoir remiser définitivement ces jeux fabuleux dans un placard poussiéreux parce que votre dernier modèle d’ordinateur est une bombe technologique capable d’envoyer un satellite sur Pluton mais pas de faire tourner un jeu vieux de 15 ans; Si vous avez écumé le web et les brocantes de votre quartier pour mettre la main sur une de ces compilations aujourd’hui épuisée; Hé bien alors, vous êtes un vieux con. Et accessoirement, vous serez (peut-être) heureux de savoir qu’il existe une véritable machine à remonter dans le temps du jeu vidéo:

L’émulation.

Oui bon, je sais, je prends un peu le train en marche, là. L’arrivée d’Internet m’a bien bousculé, depuis je me ménage. Mais là, c’est tout à fait par hasard que j’ai découvert, alors que je râlais bêtement contre le monde en général et la télé réalité en particulier, ScummVM (non, je ne me suis pas endormi sur mon clavier), un émulateur permettant de rejouer aux jeux utilisant le système SCUMM (pour Script Creation Utility for Maniac Mansion. Ouah! J’ai appris quelque chose!) et donc à tous les jeux LucasArts de mon adolescence.

Moi, qui suis une vraie bite en informatique et qui ne comprends rien aux images disques et autres DosBox, quel soulagement de découvrir qu’il existait un émulateur stable et simple d’utilisation qui permet même de jouer sur un Mac !! En plus il supporte aussi des jeux d’aventure non développés avec SCUMM comme les Discworld de Sierra, Gobliiins et autres Secret of Kyrandia. Bref, que du bonheur.

Bien sûr le site ne propose pas les jeux, mais un simple petit tour sur le vaste net permet de trouver son bonheur. *Tousse!* emulparadise par exemple contient vraiment plein de bonnes choses *Tousse!!*

Bon. Et voilà où je voulais en venir:
Pendant mon petit marché de camemberts oldschool, je découvris deux jeux d’aventures méconnus que j’aimerais vous faire partager.

Il s’agit tout d’abord de The Dig sorti en 1995. A la base il s’agit d’un concept de film que voulait réaliser Steven Spielberg. Rapidement échaudé par le volume d’effets spéciaux que le projet allait réclamer, il refila le bébé à son bon pote George qui le confia à son département jeu vidéo. Le résultat est un très bon jeu d’aventure SF introspectif avec une ambiance très Myst aux graphismes éblouissants pour l’époque (le standard de qualité était sidérant pour les jeux LucasArts) qui contient des casse-têtes bien bétonnés et quelques superbes musiques signées Michael Land. Un must méconnu à découvrir.

Le deuxième, I Have No Mouth and I Must Scream est une vraie claque. Adapté de la nouvelle de l’écrivain SF Harlan Ellison (auteur de scripts pour les séries La Cinquième dimension, Star Trek ou Au Delà du Réel et de nombreuses courtes nouvelles dont A Boy And His Dog qui a donné le magnifique Apocalypse 2024 au cinéma avec Don Johnson en 1975), I Have… est une sorte d’ovni vidéoludique, sombre et glacial qui vous mets dans la peau alternativement de cinq personnages torturés par un super ordinateur haineux les envoyant dans une sorte de matrice pour leur fait revivre leurs plus douleureux souvenirs.
On ne peut pas gagner au sens classique du terme dans ce jeu éprouvant. On ne peut que perdre, tout en essayant de réparer un maximum de conneries de sa vie passée. C’est ce concept qui rend ce jeu, autrement très oldschool dans sa facture, tout à fait original.

Si vous n’êtes pas trop réfractaire à l’idée de jouer à un jeu sans 3D et avec des pixels gros comme mon poing, je ne peux que vous inviter à vous délecter de ces vraies perles antédiluviennes.

En bonus, voici une vidéo de Harlan Ellison parlant du jeu inspiré de sa nouvelle. C’est marrant car il a l’air sous crack. Il a fait la voix du super ordinateur psychopathe du jeu. Pas vraiment un rôle de composition…

Advertisements

À propos dorktales
just a dork

2 Responses to Jeux vidéos pour vieux croulants

  1. Bigbenr says:

    The Dig !!!! Méconnu mais complètement culte, il en aura traumatisé plus d’un au vue de sa difficulté. A l’époque on s’y mettait avec toute la famille afin de résoudre les énigmes complètement galères. A tel point des fois qu’il fallait se résoudre à consulter la soluce sur… le minitel !
    Un humour de toute beauté, avec les répliques cinglantes de Boston Lowe, le héros : « Des portes, encore des portes ! Je me demande où sont les toilettes… »
    Et les graphismes ainsi que l’univers rendaient vraiment bien.
    Cette vidéo m’a fichu un coup de vieux ! 🙂

    • dorktales says:

      Mon moment préféré est quand Low craque et dit: « Un manuel d’instruction serait pas de refus! Peut-être une carte…avec un sandwich…UN JUKEBOX ET UNE BIERE FRAICHE!! Ou juste un vaisseau pointé sur la Terre. » (je paraphrase, bien sûr)
      La VF est vraiment excellente avec la voix de Patrick Poivey (voix officielle de Bruce Willis). En anglais, c’était Robert Patrick (le T1000!) qui s’y collait.

      Et c’est vrai qu’il est difficile jusqu’à l’insurmontable. (Le squelette de tortue! La double éclipse de lune!!) A mon époque, il fallait attendre le lendemain à la récré pour soudoyer le pote qui avait acheté le magazine Joystick avec la soluce. Aujourd’hui il est très dur de ne pas craquer et de regarder la soluce sur le net. Tout fout le camp.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :