A Thor et à travers*


Par Jérémie Borel



Futur roi du royaume d’Asgard, Thor (Chris Hemsworth) est banni par son père Odin (Anthony “je ne me fais plus chier à jouer” Hopkins) sur terre afin d’y apprendre l’humilité. Pendant ce temps, le frère jaloux Loki (Tom Hiddleston) lorgne vers le trône.

Marvel continue de préparer le terrain à son méga-crossover Les Vengeurs (l’Expendables des films de super-héros…en espérant que ça soit meilleur que Expendables.) avec cette fois l’origin story d’un des persos les plus improbables de son écurie, Thor. Qu’avait fumé l’ami Stan Lee quand il décida d’ajouter un dieu viking avec des enjoliveurs sur le torse et un casque à ailettes sur la tête à l’univers de Marvel Comics?

Qu’est-ce que la mythologie nordique a à voir avec des super-héros ricains en spandex fluo? Pourquoi le fils d’Odin, Dieu des dieux, descendrait d’Asgard pour aller combattre des méchants de pacotille dans les rues de New-York accompagné de Iron Man ou de la guêpe? Hé bien, je n’en sais fichtre rien et le film de Kenneth Branagh élude soigneusement la question en se contentant de raconter une classique origin story, avec juste quelques allusions aux précédents films Marvel, disséminées le long du récit  (un personnage fait mention d’un de ces amis scientifiques qui travaille sur les rayons gamma, Oeil de Faucon (Jeremy Renner) fait une apparition aussi courte qu’inutile et un membre du S.H.I.E.L.D. demande si le robot géant qui vient d’atterrir en plein désert du Nouveau-Mexique ne sort pas des usines Stark.)

Oui, mais alors,  Thor le film, c’est bien ou pas, me demandez-vous, fébriles? Vaut-il la peine que je débourse l’équivalent d’un rein et que je me coltine un mal de tête carabiné avec des lunettes 3D qui me donne en plus un look ridicule? Vais-je voir des Walkyries fortement poumonées chevauchant de grands destriers ailés? Y aura-t-il des batailles à l’échelle cosmique avec des dieux vengeurs? Natalie Portman sera-t-elle à poil? Réponses…

Notez l’ascétisme des décors et des costumes.

Mettons les choses au point: l’engagement du shakespearien Kenneth Branagh comme caution auteurisante-intello par la production n’est que poudre aux yeux. Ce film se présente comme un pur popcorn movie bas du front, à l’imagerie tantôt super kitsch (Asgard), tantôt honteusement banale (toutes les scènes sur terre) qui édulcore et américanise Thor au maximum, afin de faciliter l’identification avec l’adolescent ricain lambda.

Le film à toutefois quelques belles scènes, surtout dans sa première partie sur Asgard qui nous présente les relations familiales complexes entre Thor, son père Odin et son perfide frère Loki (excellemment bien interprété par Tom Hiddleston. Ce type est un pur voleur de scène comme il n’y en a pas eu depuis Christoph Waltz dans le Inglourious Basterds de Tarantino), exposant une guerre antique avec une race de géants de glace; le tout avec des relents shakespeariens solennels et un rien pompeux que j’affectionne particulièrement. J’imagine que c’est dans ces scènes de tragédie familiale bien écrites que Kenneth Branagh  a apporté sa patte.

Si on veut bien faire l’impasse sur les décors kitchissimes (le grand pont de lumière menant au Bifrost ressemble furieusement à l’arc-en-ciel des bisounours) et aux costumes en caoutchouc bling-bling qui font très mal aux yeux, la première demie heure fonctionne plutôt bien et se conclue sur un climax efficace, une baston en CGI barbare entre les Asgardiens et les géants de glace.

Peut-être la seule scène potable de tout le film

Toute la deuxième partie qui se déroule sur terre est par contre vraiment consternante. La faute à un scénar mal structuré qui ne refait jamais mieux que l’assaut sur Jötunheim au début du film. L’histoire d’amour entre Thor et Jane Foster (Natalie Portman, très fatiguée après Black Swan) est gravement sous-écrite, l’action est circonscrite dans un rayon de 100 m2 au milieu du désert et des péripéties molles avec des sidekicks lourdingues (l’assistante qui parle de Mjölnir en disant « Mio mio » ou encore les compagnons de Thor qui ressemblent à des ados bourrés sortant d’un cosplay) s’enchaînent jusqu’à un happy-end mielleux.

Thor peut toujours compter sur ses fidèles et valeureux guerriers que sont Robin des Bois, Judo Boy, Obélix et Kim Kardashian

Bref, Thor n’essaye jamais d’embrasser toute la profondeur mytholgique de son sujet et se vautre lamentablement à essayer de rendre crédible visuellement le royaume d’Asgard et les über-mensch qui l’habitent. Conscient de ses limites, le film préfère la jouer blockbuster ras-les-pâquerettes avec son culturiste métrosexuel qui prépare du bacon au p’tit déj à ses amis et qui découvre le pouvoir de l’amour et de la tolérance entre deux empoignades molles avec des cascadeurs anonymes dans des flaques de boue. C’est formaté, c’est édulcoré et ça n’arrive pas au niveau d’un Iron Man ou de X-Men 2 mais bon, on est tout de même bien au dessus de Iron Man 2. C’est déjà ça.

On remettra la compresse en juin avec Captain America de Joe Johnston, qui sera le dernier film Marvel avant l’événement Les Vengeurs planifié pour 2012.

Ha, et si jamais vous décidez de quand même vous déplacez pour voir ce film, attendez sagement dans votre siège la traditionnelle scène post-générique pour voir le toujours classe Samuel L. Jackson dans le rôle de Nick Fury.

Thor (2010) de Kenneth Branagh
avec Chris Hemsworth, Natalie Portman, Tom Hiddleston, Stellan Skasgard, Anthony Hopkins, Idris Elba, Renee Russo

*Vous avez échappé à des jeux de mots bien pires que celui-ci, comme par exemple: “Le Thor ne tue pas, mais le ridicule si.”, “Thora Thora Thora”, “Sans coup Fenrir”, “prends Asgard à tes fesses” et d’autres que je préfère ne pas citer.
Publicités

À propos dorktales
just a dork

3 Responses to A Thor et à travers*

  1. Raphaël says:

    Tu n’as pas thor ! C’est le genre de film ou il suffit de regarder la bande-annonce pour avoir tout vu.

    • dorktales says:

      Il ne se passait tellement rien dans la bande-annonce que je me suis dit: « Tiens, pour une fois qu’ils ne racontent pas tout dans la BA… » En fait il ne se passe rien dans le film non plus. Quelle thorture ce truc…

    • MacBrains says:

      Vous n’avez pas compris le truc: en fait le film est une bande-annonce de 2h pour le film Les Vengeurs, dans lequel il ne se passera rien non plus, étant donné qu’il sera lui-même une bande-annonce géante pour Iron-Man 3, Captain America 2, Oeil de Faucon contre l’Homme sandwich, etc…

      De toute manière, Thor pille Marvel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :