Tout est un Remix (même les Macs)


L’intro de « Stairway to heaven » ? Un remix de « Taurus » du groupe Spirit !

Star Wars ? Un remix du monomythe empruntant de très nombreux éléments à des films plus anciens (jusqu’au fameux titre…) !

Ce qui différencie la création originale du « recyclage créatif », voilà la question abordée par le réalisateur new-yorkais Kirby Ferguson dans la Web série en quatre volets « Everything is a Remix ».

Le 3e volet traite plus particulièrement de la nécessité de copier pour innover (copier > modifier > combiner), un processus parfaitement assimilé par une certaine société ayant une pomme pour emblême.

Une série de vidéo à voir, à moins qu’elle ne soit le remix d’un autre documentaire… Pour voir les 3 volets (le 4e devrait arriver sous peu), rendez-vous ici.

via @iLaurent sur Twitter

Advertisements

À propos MacBrains
David Borel Responsable Marketing dans une société spécialisée en Veille technologique, j’ai fatalement succombé au charme des produits Apple il y a plus de 10 ans. Cela m’a conduit à fonder MacBrains.info afin de partager cette passion mais aussi de parler de technologie, d’information, de design, de photo et de cinéma. > Pour en savoir plus

2 Responses to Tout est un Remix (même les Macs)

  1. dorktales says:

    Hé, comme dirait Jim Jarmusch: « Nothing is original. Steal from anywhere(…) Select only things to steal from that speak directly to your soul. If you do this, your work (and theft) will be authentic(…) »

    George Lucas, comme beaucoup d’autres, s’est servi du monomythe de Joseph Campbell pour structurer sa trilogie Star Wars mais plus directement, Il est de notoriété publique qu’il a surtout complétement pillé « la forteresse cachée » d’Akira Kurosawa.

    Ahlàlaa, tout fout le camp!

    • MacBrains says:

      Je savais que Star Wars était un pompagne assez officiel question scénario mais je n’avais jamais réalisé à quel point les plans avaient été décalqués laborieusement sur bon nombre de prods plus anciennes.

      Ceci dit, on pourrait faire le même constat avec Indiana Jones… sauf que là, c’était un hommage officiel aux productions plus anciennes de films d’action. Tout comme Tarantino ne se cache pas d’avoir pompé plein de plans pour Kill Bill.

      Bref, ceci confirme en tout les cas que Lucas est une baudruche sans grande inspiration.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :