On ne touche plus au MacBook Air

Lorsqu’il s’agit de propriété intellectuelle, Apple est au premier rang des conflits. On comprend dès lors que cette dernière mette tant d’énergie (et de dollars) à protéger chacune de ses créations, le design étant l’un des éléments différentiateurs des produits frappés d’une pomme.

Le cas du design du MacBook Air (2e génération), dont le brevet (design patent) a été publié aujourd’hui, est emblématique de la stratégie d’Apple. Celle-ci ne s’est pas contenté des habituelles vues « dessus-dessous-de profile » mais a détaillé chaque aspect de sa machine dans un document de 29 pages.

Déposé le 19 octobre 2010, la protection sera effective durant 14 ans.

Cette information est à rapprocher de la rumeur circulant ce matin à propos d’une déclinaison de ce design très abouti dans l’ensemble de la gamme portable de la firme de Cupertino. Un document de protection aussi détaillé démontre en tout les cas que ce design a une valeur centrale pour Apple.

A noter que les 16 noms suivants sont crédités à titre « d’inventeurs »:

Akana; Jody (San Francisco, CA), Andre; Bartley K. (Menlo Park, CA), Bataillou; Jeremy (San Francisco, CA), Coster; Daniel J. (San Francisco, CA), De Iuliis; Daniele (San Francisco, CA), Hankey; Evans (San Francisco, CA), Howarth; Richard P. (San Francisco, CA), Ive; Jonathan P. (San Francisco, CA), Kerr; Duncan Robert (San Francisco, CA), Nishibori; Shin (Portola Valley, CA), Rohrbach; Matthew Dean (San Francisco, CA), Russell-Clarke; Peter (San Francisco, CA), Stringer; Christopher J. (Woodside, CA), Whang; Eugene Antony (San Francisco, CA), Zorkendorfer; Rico (San Francisco, CA)

Le document complet peut être consulté ici: USD0642172

Apple: un brevet pour la housse de l’iPad 1

Par David Borel

L’iPad est un outil fantastique, mais lorsqu’il s’agit de l’utiliser pour saisir du texte, il est presque indispensable d’avoir recours à un support l’inclinant légèrement.

Pour cela Apple a prévu, dès la version 1 de sa tablette, de lui adjoindre une fourre de protection se transformant en support incliné. La version 2 de l’iPad s’accompagne de la Smart Cover aimantée, mais la version 1 avait une fourre que je trouve bien mieux pensée. En effet, celle-ci protège l’avant et l’arrière de la tablette là où la Smart Cover ne protège que l’avant.

Photo: © Apple Inc.

Ce concept de housse intégrale transformable était tellement pratique qu’il a immédiatement été repris par des fabricants d’accessoires. Et bien mauvaise nouvelle pour eux: Apple en a déposé le design (Design Patent US D637814). une protection qui durera 14 ans.

Le brevet crédite pas moins de 15 noms au titre d’inventeurs, dont ceux de Jonathan Ive et Duncan Kerr, mais pas Steve Jobs.

L’ensemble du document est visible après le saut.

Lire la suite

Voilà une idée qu’elle est bonne !

Par David Borel

A quoi reconnaît-on une bonne idée ? A ce qu’elle provoque invariablement la même réaction: « Bon sang mais c’est bien sûr, pourquoi n’y a-t-on pas pensé avant ? »

Cette réaction, je viens de l’avoir en lisant l’une des demandes de brevets publiée aujourd’hui au nom d’Apple. Et quelle est-elle, cette idée géniale ? Tout simplement de munir l’adaptateur secteur d’une batterie interne.

Le principe de fonctionnement ?

L’adaptateur est branché sur le secteur: il s’occupe en premier lieu d’alimenter l’appareil auquel il est relié. Si il lui reste du courant, il en charge la batterie. Si il a encore du jus en rab’, il charge sa propre batterie.

L’adaptateur n’est pas branché au secteur: L’adaptateur fonctionne comme batterie d’appoint pour alimenter le portable/iPhone/iPad/iPod/iTruc auquel il est branché.

Pour les amateur de schéma logique, voici le processus résumé:

L’adaptateur secteur qui fait aussi batterie de secours: simple, mais il fallait y penser.

A signaler que le document porte le nom de Duncan Kerr, auteur de pas moins de 385 brevets chez Apple…

%d blogueurs aiment cette page :