Imprimez depuis votre iPad / iPhone via votre Mac

Pour imprimer depuis un iDevice, la solution « standard » consiste à utiliser AirPrint, le protocole mis en place par Apple. Seul problème, ce protocole implique que vous disposiez d’une imprimante WiFi compatible, ce qui se restreint actuellement à une poignée de produit.

Seulement voilà, dans le cas où vous ne pouvez avoir recours à une imprimante WiFi compatible AirPrint (soit que vous ne considérez pas de changer votre imprimante ou que vous vous retrouvez dans un environnement ne le permettant pas, par exemple au travail), cette solution n’est pas applicable.

Mais rassurez-vous, tonton MacBrains a la solution qu’il vous faut: AirPrint Activator.

Gratuit (mais acceptant les donations 😉 ), ce petit bout de programme ajoute un élément dans le panneau de configuration de Mac OS X qui vous permettra ensuite d’utiliser votre Mac comme serveur d’impression depuis un iDevice.

Une fois activé, les imprimantes (USB ou réseau) identifiées dans le panneau de préférences sont disponibles pour une impression par AirPrint depuis les iDevices se trouvant dans le même réseau WiFi.

Attention, pour être atteignable via AirPrint, les imprimantes doivent être partagées (Préférences > Partage > Partage d’imprimantes).

Ne reste plus qu’à se rendre sur votre iPad / iPhone et à lancer une impression.

A noter que d’autres solutions existent, parfois plus complètes à l’image de PrintCentral, mais qu’AirPrint Activator a l’avantage d’être gratuit.

Livres scolaires vs iPad

Le 19 janvier 2012, Apple a lancé iBooks Author et iBooks 2 avec la ferme intention de remplacer (entre autres) les manuels scolaires qui remplissent les cartables de nos chères têtes blondes.

L’iPad 16 Gb peut contenir 1 millions de livre, et un cartable ?
(image honteusement empruntée sur atomicfez.com

Si l’idée, l’intention et la finalité sont absolument pertinents et enthousiasmants, la mise en oeuvre économique risque d’être un poil plus délicate. Et dans le fond, combien cela coûterait d’équiper tous les écoliers en iPads et livres électroniques ? Serait-ce économiquement viable ?

Un élément de réponse nous est fourni par onlineteachingdegree qui s’est donné la peine de faire pleins de calculs savants afin de connaître l’impact économique d’une telle révolution sur le système scolaire américain. Et la réponse n’est pas franchement en faveur de l’iPad, si l’on en croit l’infographie ci-après.

En résumé, le livre papier reste 41% moins cher que son descendant numérique. Certes, les calculs sont parfois contestables mais ils ont l’avantage de poser quelques questions telle que la pérénité d’un iPad (quid d’une école s’étant équipé d’iPad 1 lorsque ceux-ci ne seront plus supportés par un futur iOS ?).

Quoi qu’il en soit, l’opération se révélerait juteuse pour Apple si le gouvernement américain décidait d’équiper tous les écoliers en iPad: l’opération est estimée à $ 27 milliards, soit le salaire annuel cumulé de 675’000 profs américains.

La balle est maintenant dans le camps d’Apple, pour qu’elle propose un business modèle s’accordant avec les finances publiques.

iOS: the power of 5

Nous l’apprenions hier, il se murmure qu’un événement spécial organisé par Apple aura lieu le 4 octobre prochain. Si cela se confirme, nous devrions voir arriver l’iPhone 5, iCloud et iOS 5.

Cette (presque) annonce est une excellente occasion de (re)voir la vidéo de présentation d’iOS 5, histoire de se mettre l’eau à la bouche. Evitez tout de même de baver sur vos chaussures…

Apple: un brevet pour la housse de l’iPad 1

Par David Borel

L’iPad est un outil fantastique, mais lorsqu’il s’agit de l’utiliser pour saisir du texte, il est presque indispensable d’avoir recours à un support l’inclinant légèrement.

Pour cela Apple a prévu, dès la version 1 de sa tablette, de lui adjoindre une fourre de protection se transformant en support incliné. La version 2 de l’iPad s’accompagne de la Smart Cover aimantée, mais la version 1 avait une fourre que je trouve bien mieux pensée. En effet, celle-ci protège l’avant et l’arrière de la tablette là où la Smart Cover ne protège que l’avant.

Photo: © Apple Inc.

Ce concept de housse intégrale transformable était tellement pratique qu’il a immédiatement été repris par des fabricants d’accessoires. Et bien mauvaise nouvelle pour eux: Apple en a déposé le design (Design Patent US D637814). une protection qui durera 14 ans.

Le brevet crédite pas moins de 15 noms au titre d’inventeurs, dont ceux de Jonathan Ive et Duncan Kerr, mais pas Steve Jobs.

L’ensemble du document est visible après le saut.

Lire la suite

Le Robinson de l’iPad

Par David Borel

Steve Jobs l’a dit, avec l’iPad 2 nous sommes entré dans l’ère post-PC. Bien décidé à mettre cette déclaration à l’épreuve de la réalité, Julien Guillot (SVMMac) s’est lancé dans la folle aventure consistant à passer une pleine semaine sans toucher à son Mac, avec un iPad 2 pour seul compagnon (non, il ne l’a pas appelé Vendredi ou Wilson… ou du moins pas encore).

Julien Guillot sur le point de craquer et d'attaquer ses collègues pour leur voler leurs Mac.

Son expérience, il la détaille au jour le jour sur le site de 01net.com.

Très instructive, sa série d’articles est à lire ici:

  • Jour 1: « Where the Hell is Pomme-Z ? »
  • Jour 2: Mal de dos et retouche photo
  • Jour 3: « Allez, on est tous avec toi ! »
  • Jour 4: Regarder une vidéo

PhotoSync: dites adieu à votre câble USB

Par David Borel

De temps à autres, il arrive que l’on tombe sur une « killer app » pour iOS, la solution qui change tout et qui vous fait vous exclamer « mais bon sang de crémole, comment ai-je pu vivre sans ? ». Des exemples ? Dropbox, Goodreader, 1Password, WhatsApp, ajouter vous-même celles qui manquent.

Et là, j’en ai pêché une sacrément bonne. Une App qui pourrait bien supprimer la dernière cause d’un branchement de câble USB entre mon iPhone / iPad et mon Mac (en dehors de la mise à jour de l’OS), à savoir le transfert de photos.

PhotoSync, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, fait peut de choses, mais le fait bien et surtout simplement. Elle permet de transférer des images par wifi, sans avoir à entrer un code, une adresse IP, ou je ne sais quoi d’autre.

Suivez bien, c’est pas compliqué.

Pour cela, il faut simplement ouvrir l’application sur l’appareil de départ et d’arrivée (iPhone, iPad ou Mac). Photosync vous permet d’aller puiser dans les images de votre photothèque (camera roll, les albums et même Faces).

Vous avez ensuite accès à la liste des photos. Celles qui sont entourées en bleu n’ont pas encore été synchronisées.

Il vous suffit ensuite de sélectionner les images à transférer. Vous pouvez aussi passer en mode visualisation en appuyant sur l’oeil en bas à gauche. Dans ce mode, appuyer sur une image vous permet de la voir sans la sélectionner.

Ceci fait, une pression sur le bouton de synchronisation (en haut à droite) vous permet de préciser l’action à effectuer: Synchroniser votre sélection, toutes les images, les marquer comme synchronisées ou importer des images / vidéos).

Vous choisissez ensuite la destination de vos images: un Mac, un iPhone ou un iPad, voir même votre compte Flickr. Car oui, PhotoSync permet de transférer des photos d’un iPhone à un iPad, sans ordinateur.

PhotoSync vous propose ensuite les appareils sur lesquels il est lancé, à l’intérieur d’un réseau WiFi. Une sélection du doigt et le transfert peut commencer. Sur Mac, il vous est possible de définir un répertoire de réception par défaut.

Bref, un « must have » qui simplifie la vie. Rigoureusement indispensable, donc. Seul regret, la version Mac semble s’obstiner à être en allemand (malgré une indication de l’anglais comme disponible). Sans doute une question de temps pour une localisation plus internationale.

Version Mac
Gratuit
Lien Mac App Store
Version iPad
€ 1.59 (CHF 2.20)
Lien App Store
Version iPhone
€ 1.59 (CHF 2.20)
Lien App Store

MacBrains.info sur votre iPad

Par David Borel

Vous l’attendiez mais n’osiez pas y croire. Un Buzz infernal s’était emparé d’Internet à son propos. Twitter a connu une interruption de service tant le trafic généré par la rumeur était important. On murmure même qu’un journaliste l’aurait trouvée par hasard dans un bar à rösti de la 5e avenue.

Mais qu’est-ce donc ?

MacBrains est très (très) fier de vous offrir aujourd’hui: son application iPad !

Après 2 ans de développement dans le plus grand secret, 12 millions de $ investi en R&D et 6932 pizzas 4 fromages, la version iPad de MacBrains est disponible NOW pour tout les possesseurs… d’iPad. Heu, oui, pour les autres aussi, mais ça ne leur servira à rien.

Comment pouvez-vous être les premiers à en disposer ? Facile. Vous prenez votre iPad, vous surfez sur le site http://www.macbrains.info (bon, en principe il devrait être paramétrer comme votre page de démarrage) et vous cliquez sur « Ajouter à l’écran d’accueil ».

Et hop, magique, une nouvelle icône trône désormais sur votre iPad (lui procurant une valeur inestimable).

Ne vous reste plus qu’à tapoter dessus d’un doigt léger et hop, voilà le site lancé comme une application. Vous pouvez naviguer avec vos petits doigts, feuilleter les pages, sélectionner un article, laisser un commentaire, le tout avec un thème adapté à votre tablette tactile.

Bon, OK, j’ai menti.

Je n’ai rien développé du tout. J’ai simplement activé l’option de WordPress. Un clic et c’est tout. Et en plus, le thème iPad est aussi accessible depuis safari.

Mais j’ai tout de même mangé les 6932 pizzas 4 fromages.

%d blogueurs aiment cette page :