Croissance : infertile terreau des AAA

Même si c’est l’été. Même si c’est les vacances. Prenons 6 minutes pour donner de la bonne nourriture à nos cerveaux.

Un drop dans la mare c’est bon, mangez-en.

Red Barrel

Vous regrettez la disparition de 3615 Usul et errez comme une âme en peine sur Youtube à la recherche d’une chaîne traitant de manière intelligente du jeux vidéo ?

Ne cherchez plus et courrez vous abonner à la chaîne de PsEuDoLeSs1, surtout pour sa chronique Red Barrel.

Basé sur une revue des clichés vidéoludiques, cette chaîne encore relativement peu connue (seulement 5’520 abonnés à l’heure où j’écris ces lignes) a un ton qui rappel inévitablement le 3615.

Un pur bonheur que de retrouver des vidéos traitant intelligemment du jeu vidéo et qui nous change un peu des speed gaming fleuve de 36 heures…

 

3 jeux sur Mac pour vos vacances

C’est les vacances mais la météo a décidé de vous clouer à l’intérieur ? Voici une sélection de trois jeux tournant sur Mac qui valent vraiment le détour (et sur lequel nous avons passé beaucoup d’heures ces derniers temps). Ce sont de « petits » jeux (par rapport aux bloc busters du jeux vidéo) mais ils ont trouvé une place dans notre liste des meilleurs jeux de l’année (jusqu’ici et même si ils ne sont pas sorti cette année).

Rogue legacy

RogueLegacy

Le premier jeux de cette sélection n’est pas vraiment nouveau et a déjà fait un sacré buzz sur le Net. Pour notre part, nous l’avons découvert lors d’une chronique de feu 3615 Usul et l’avons usé jusqu’à la corde. Extrêmement fun, doté d’un gameplay très original (le perso aux capacités aléatoires est parfois doté d’un handicape altérant plus ou moins l’expérience de l’utilisateur), Rogue Legacy est « Rogue like généalogique (!) » au graphisme un peu rétro offrant des heures de plaisir… même si vous n’êtes pas un grand spécialiste des jeux de plateformes.  Carrément hardcore par phase, surtout ne vous découragez pas trop vite, même moi je l’ai fini (et pourtant je suis une buse en plateforme).

Disponible sur Mac pour $15, mais aussi sur PC, Linux, PS3, PS4, et PS Vita.

Bastion

Bastion

Ce deuxième titre est doté d’un graphisme purement sublime, d’une B.O. de toute beauté et d’un système narratif assez original (une voix off commente en directe la plupart des actions du joueur). RPG très accessible, Bastion vous emmène dans un univers onirique peuplé de créatures étranges pour une petite dizaine d’heures de jeu. Une petite merveille a déguster !

Disponible sur le Mac App Store pour $14.99.

Mark of the Ninja

Mark of the Ninja

Le troisième membre de notre trio est un jeu d’infiltration en vue de côté doté d’un graphisme magnifique, lui aussi. Alternant des phases de combat avec des phases de réflexion, ce jeu offre systématiquement plusieurs manières de passer les tableaux. D’un abord assez simple, il vous tiens en haleine durant les 9 heures (environs) nécessaires pour le boucler. Moins contemplatif que le second et moins hardcore que le premier.

Disponible sur Steam pour $14.99

Bonus: Joi

Pour jouer à ces trois titres, une manette est plutôt conseillée (sauf peut-être pour Bastion). Je ne saurais que trop vous conseiller d’installer Joi afin de mapper correctement votre gamepad pour chaque jeu.

Disponible sur le Mac App Store

Vendredi vidéo – BiTS

Vous aimez le cinéma, les jeux vidéo et la « Geek-culture » ? Evidemment, sinon vous ne seriez pas en train de vous promener dans ce coin-ci d’Internet…

Alors vous allez adorer BiTS, le magazine d’Are (www.arte.tv/bits). D’un format assez court (environ 10 minutes), cette émission aborde systématiquement (avec brio et un poil d’ironie) un thème en le traitant en trois parties. Le rétro-gaming, la motion capture, les jeux « bac à sable », tout y passe.

Si je vous dit encore que le tout est dirigé de main de maître par le génial Rafik Djoumi, vous n’avez plus aucune raison de ne pas cliquer frénétiquement sur les vidéo ci-après.

Enjoy !

BiTS #1 : Philosophie du bac à sable

BiTS #15 : Retrogaming

BiTS #14 : Remakes

Ah, et regardez aussi le superbe hors-série sur Guillermo Del Toro !

BiTS #HS1 : Guillermo

Les autres sont à voir ici: Playliste Youtube

Vendredi vidéo – Crossed

« On est pas là pour tirer sur une ambulance. On est là pour lui défoncer sa race, à l’ambulance ».

Voilà qui résume le ton enjoué de la chaîne Youtube que je vous propose de découvrir cette semaine.

Crossed, chez MacBrains on adore !

Crossed, chronique de Karim Debbache, est issue de l’écurie de Jeuxvideo.com à qui l’on doit l’immense 3615 Usul (entre autres) et a totalement sa place sur MacBrains car son sujet est le mariage entre l’univers du cinéma et celui des jeux vidéos.

Je ne peux donc que vous recommander de passer le week-end qui s’annonce à regarder les 17 épisodes actuellement disponibles, c’est bon pour la tête, ça cultive et c’est tordant (ce qui ne gâche rien).

Crossed sur Youtube

Episode 1 – Super Mario Bros. (avec un « in your face » à destination d’un pseudo-gamer qui fait des vidéos…)

 

Episode 2 – Gamer (avec une subtile référence au Doritos Gate)

 

Episode 3 – Silent Hill (avec des moments de bonheur et d’insouciance).

Vendredi vidéo – Hard Corner

Pour un retour de la pause estivale tout en douceur, je vous propose de découvrir les vidéos de Benzaie, Benjamin Daniel à la ville.

Actif depuis pas mal de temps sur le web (dès 2008 sur des sites anglophones), le Monsieur s’est fait une spécialité dans les vidéos de présentation d’édition collectors de jeux vidéo, appelée Hard Corner. Oui, je sais, dit comme ça ce n’est pas très sexy, mais ses créations sont tellement punchy et décalées que ça vaut le détour, ne serait-ce que pour son personnage de vendeur lourdingue et totalement allumé.

Quelques exemples pour vous donner l’envie d’aller voir sa chaîne Youtube. Mais n’oubliez pas de travailler, quand-même 😉

The Cave

Le créateur des bons vieux jeux point ’n’ click Monkey Island et Maniac Mansion, Ron Gilbert est de retour! Par la petite porte, certes mais quand même. Par le biais de la societé Double Fine de son pote Tim Schafer (autre ex de chez LucasArts à qui l’on doit les non moins légendaires jeux d’aventures que sont Full Throttle, Grim Fandango ou encore Psychonauts et Brutal Legend), il nous livre un petit jeu fort sympathique uniquement disponible en ligne: The Cave.

enter the cave

Vous dirigez un groupe de 3 aventuriers complétement loufoques parmi 7 (un moine sadique, des jumeaux démoniaques, un péquenaud amoureux, un chevalier couard, une aventurière narcissique, une scientifique tarée et une voyageuse dans le temps jalouse) partant à l’assaut d’une caverne mythique (et parlante. Si, si. Elle fait même la narration du jeu!). Pas vraiment des héros au sens classique du terme, puisqu’ils sont plutôt poussés par leur plus vils et égoïstes instincts pour trouver l’objet de leur désir.

the cave-the dragon

The cave se présente comme un puzzle-game avec quelques phases de plate-forme dans une superbe ambiance 2.5D chatoyante et cartoonesque. Il s’agit de trouver la sortie de plusieurs zones dont la sortie est bloquée. Chaque personnage a une zone qui lui est dédiée mais on traverse aussi des zones communes à tous. On ne peut pas mourir dans ce jeu, ce qui nous permet de tester toutes sortes de combinaisons car vos aventuriers devront souvent mettre en commun leur compétence respective pour triompher des énigmes qui parsèment la grotte (le chevalier peut devenir invincible, la voyageuse dans le temps peut se téléporter, la scientifique hacker les systèmes de sécurité etc…) Il y a donc plusieurs moyens de résoudre un problème selon le trio que l’on aura choisi.

Il faudra envoyer vos personnages dans 3 époques différentes pour triompher du niveau de la voyageuse temporelle

Il faudra envoyer vos personnages dans 3 époques différentes pour triompher du niveau de la voyageuse temporelle.

Alors évidemment, si bouger des caisses ou tirer des leviers vous provoque des poussées d’eczéma alors The Cave risque de vous rebuter quelque peu…mais si vous n’êtes pas insensible à l’humour cynique et absurde, vous ne pourrez que tomber sous le charme de l’écriture de Ron Gilbert. Ce jeu est court (environ 2h-2h30 pour arriver au bout mais il en faudra plus pour voir la fin avec chaque personnage), très fun et pas prise de tête (les énigmes ne sont pas vraiment compliquées). Le parfait petit jeu pour nous aider à patienter jusqu’au prochain blockbuster vidéoludique (Bioshock Infinite, où es-tu?)

%d blogueurs aiment cette page :