Carnet noir : René Burri 1933-2014

C’était un des derniers monstre sacré de la photographie. Un artiste de la trempe des Cartier-Bresson et Philippe Halsman. Il a traversé une grande partie du 20e siècle avec son oeil unique et son appareil toujours prêt à témoigner de la beauté du monde ou de l’absurdité de l’Homme.

Renné Burri s’est éteint il y a deux jour à Zurich, à l’âge de 81 ans.

PAR8679
BRAZIL. Sao Paulo. 1960.
© Rene Burri/Magnum Photos

Il laisse derrière lui une collection de clichés uniques et précieux et un vide sans limite dans le monde de la photographie. Il laisse également une armée de photographes amateurs qu’il aura contribué à passionner pour cet art subtil de la composition, dont je fais partie à mon misérable niveau.

Pour tout cela, merci Monsieur Burri.

✱ ✱  ✱

Crédit photo: La photo illustrant cette news a été vilement copiée, sans autorisation et sans excuse, sur le site de l’Agence Magnum. Il m’étais impossible d’évoquer le travail de René Burri sans l’illustrer par au moins l’un de ses clichés que j’aime le plus. Sur simple demande de l’Agence Magnum, détentrice des droits de cette image, celle-ci sera retirée de ce site.

Publicités

Salvadore Dali en dédicace

Superbe photo de l’immense Philippe Halsman.

Purement génial !

Dali  by Halsman

SOURCE: Magnum Photos via retronaut.com

What a beautiful world

WOW !

Voilà le seul son que j’ai réussi à émettre durant les 1:02 que dure ce sublime timelapse pris depuis la Station Spatiale Internationale… Enjoy (si possible en full screen HD)

Sur la même orbite, Ground Control vous propose:

Le bonheur c’est…

 

Le bonheur c’est parfois aussi simple que de lever le nez de son ordinateur et de regarder la vue par la fenêtre de son bureau…


Petite expo

En pleine crise de procrastination estivale (oui, vous avez remarqué que l’encéphalogramme du blog est aussi plat qu’un col belge de 1ère catégorie ?), un test de la fonction « photo » de Google+ m’a subitement donné l’envie de faire un post avec quelques photos que je me suis amusé à mettre sur Instagram.

Une petite expo « ombilico-centrée » en quelque sorte, que mon statut de « dictateur à vie » de ce blog m’autorise à imposer en ces lieux. Na.

iPad – reflexion of the past

Shopping Mall

Cubisme

Apple Store

Spider (and a BIG one)

Father & Son

Ho Ho Ho

Old boat

oh oh, I think I saw a Cloud. I did, I did !

Heroes are Tired

Le bac

Basel

Self portrait

1000 years


My left foot and a Sphinx

What does an Apple Geek with snow ?

Hello Sunshine

That way

Insta-great: Une galerie web en Cover Flow pour Instagram

Instagram, je vous en ai déjà parlé ici, est une des applications que j’utilise le plus sur mon iPhone. Son seul défaut est de ne pas offrir d’accès aux photos à ceux qui n’ont pas d’iPhone (ou qui ne sont pas utilisateurs du service).

Depuis qu’Instagram a mis à disposition une API pour les développeurs tiers, une multitude de services permettent désormais de visualiser les photos prisent par un utilisateur: Snapfinch (je vous en avais parlé ici mais le service n’existe plus), Gramfeed et bien d’autres.

Mais aucun n’a la classe de Insta-Great !

Ce site gratuit ne propose rien de moins qu’une galerie en mode Cover Flow de vos photos ou de celles de vos contacts, le passage de l’un à l’autre se faisant avec les petites icônes en haut à gauche.

En passant la souris sur une photo, vous pouvez voir le nombre de fois où elle a été appréciée (like), la date à laquelle elle a été prise, le filtre utilisé (ci-dessous Walden) et un bouton qui vous permet de l’envoyer sur Twitter.

A signaler que la navigation peut se faire au moyen des flèches du clavier ou du trackpad de votre portable (glisser deux doigts horizontalement sur un Mac). Le swipe sur iPad, lui, n’est malheureusement pas fonctionnel.

Voilà un joli site qui renforce encore l’attrait de ce sympathique service.

Source: readwriteweb.com via @proutz sur Twitter

iTimeLapse: vous ne verrez pas le temps passer

Par David Borel

Vous êtes amateurs de photographie, possédez un iPhone et aimeriez tenter l’expérience du Time-Lapse ? Voici une application faite pour vous: iTimeLapse

Le Time-Lapse, kesako ?

Comme tous les puits de science du web, je vais vous éblouir de mon savoir encyclopédique en citant Wikipédieu:

L’accéléré ou « intervalle de temps » (« time-lapse » en anglais) est un effet cinématographique qui consiste à diffuser les images d’une action dans un temps plus court que celle de l’action initiale. – Wikipedia

Autrement dit, vous prenez des photos, disons toutes les minutes et vous les faites défiler à 24 images par seconde. L’effet qui en résulte est un film accéléré comme vous en avez certainement déjà vu un tas, y compris ici (Eclipse totale: séance de rattrapage ou Walk Across America pour ne citer que ces deux-là).

iTimeLapse: Le Time-Lapse sans douleur

Voilà un moment que j’étais curieux d’en apprendre plus sur la façon de créer un film en Time-Lapse et, si possible, de tenter l’expérience par moi-même. Sur les conseils avisés de @blazouf, j’ai donc acheté (0.79 €) et installé iTimeLapse Pro sur mon iPhone 4. Petit tour du propriétaire.

La première étape consiste à paramétrer votre séquence de prise de vues et à définir la façon dont vous allez procéder.

Snap Interval

Cette première option vous permet de choisir entre plusieurs modes de déclenchement. Timer effectue un déclenchement à intervals réguliers, Manual exige un tapotement sur l’écran et Sound vous demande d’enregistrer un son qui servira ensuite de déclencheur

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

L’interval défini permet une prise de vue régulière et est à favoriser mais les deux autres sont particulièrement adaptés si vous créez un film avec des éléments que vous déplacez à la main (un film à partir de Legos, par exemple). Dans ce cas là, le déclenchement par son est très intéressant car il évite le risque de faire bouger l’iPhone en le touchant (comme avec l’option Manual).

Gentlemen, start your engines

L’impulsion initiale se fait selon trois modes: manuelle, avec un timer ou à une date et heure donnée.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Critère d’arrêt

Pour arrêter les captures, là aussi trois choix vous sont proposés: Après un nombre donné de photos, après un temps donné ou à une date et heure donnés.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Prenez de bonnes résolutions

Dernière option avant de démarrer vos prises de vue, le choix de la résolution.

Il ne vous reste plus qu’à appuyer sur le bouton « Start Time Lapse ». Une fois les captures terminées, voici venu le moment du rendu du film.

Les options à disposition concernent le nombre d’images par seconde, le nom de votre vidéo et sa résolution. iTimeLapse vous permet aussi d’ajouter à votre oeuvre: une musique (8 morceaux gratuits à choix, dont l’ouverture de Guillaume Tell de Rossini), un Timestamp (indication du temps) ou le logo de l’application (WTF ?!).

Enfin, l’écran de partage vous donne la possibilité de transférer le résultat sur YouTube, Facebook, Vimeo ou de le transférer par e-mail.

Ayez le bon matériel

Faire du Time Lapse demande de la stabilité. Prévoyez donc un trépied et un adaptateur pour votre iPhone, comme le très simple iPhone-Tripod Holder de G Design que j’ai acheté pour la modique somme de $ 12.95 (port de $3 compris).

Je l’ai testé « dans le terrain » et je vous garanti que ce petit bout de plastique fait parfaitement l’affaire. L’iPhone est très bien maintenu, même en mode paysage.

Pour terminer en beauté (?), voici le petit film en Time Lapse réalisé avec iTimeLapse, mon iPhone 4 et l’adaptateur  iPhone-Tripod Holder, à l’occasion du montage de ma maison.

A votre tour de tourner la manivelle. Et n’oubliez pas de partager vos créations.

iTimeLapse Pro
€ 0.79 (CHF 1.10)
Lien App Store FR
iPhone-Tripod Holder
$ 9.95
G Design

* * *

Dans le même genre, la maison vous propose:

%d blogueurs aiment cette page :