Vibrez différemment avec iOS 5

Une fonction très sympathique a été introduite dans iOS 5: la possibilité de modifier la façon dont votre smartphone vibre selon la personne qui vous appelle. Une sorte de sonnerie personnalisée, mais sans sonnerie, quoi.

Pour l’activer, allez dans Réglages > Général > Accessibilité

Clic = grand (comme dit un autre David)

(Clic=grand, comme dirait un autre David)

Dans ce panneau, scrollez vers le bas et activez l’option Vibreur personnalisé

Vous êtes maintenant parés pour utiliser cette fonction. Quittez les préférences et rendez-vous dans l’application native Contacts. Choisissez le contact pour lequel vous voulez personnaliser le vibreur et cliquez sur Modifier. Et là, une nouvelle option Vibration est apparue avec la valeur Par défaut.

Il est alors possible de choisir une autre vibration parmi celle proposées: Pulsations, Rapide, S.O.S. et Symphonie (Alerte étant celle par défaut); ou alors pas de vibration du tout (si cette personne ne doit pas pouvoir vous déranger lorsque vous mettez votre iPhone sur vibreur).

Cool, non ?

Oh, one more thing : vous pouvez aussi créer une vibration personnalisée !

Pour cela, il suffit de tapoter sur l’écran, ou d’y laisser le doigt pour une vibration continue.

En conclusion, il est maintenant possible de savoir qui vous appelle sans même avoir à sortir votre iPhone de votre poche. Purement génial.

(astuce vue ici)

Si ceci alors cela

Imaginez un service gratuit vous permettant de déclencher des actions lorsque certaines conditions sont réunies sur le Web. Par exemple:

  • Copier automatiquement dans Evernote un twitt que vous avez marqué comme favoris.
  • uploader automatiquement dans Picasa les photos que vous placez dans Facebook.
  • Transférer automatiquement dans Dropbox les images que vous avez tagés dans Facebook.
  • etc, etc, etc… vous avez pigé le concept.
Et bien réjouissez-vous, ce service existe et je l’ai découvert sur l’excellent blog du néanmoins fantastique Klakinoumi. Il s’appelle IF THIS THEN THAT (http://ifttt.com).

Ah ouais, mais je vois venir le truc du genre « il faut avoir fait ingénierie spatiale en 1ère année » pour pouvoir l’utiliser.

Et bien que neni du tout. C’est absolument simplissime à mettre en place. Pour s’en convaincre, voici un exemple de processus visant à envoyer automatiquement vos nouvelles photos Instagram dans votre boîte mail.

1. Choisir le déclencheur du processus

Pour cela, il suffit de cliquer sur le gros (gros) « this » bleu. Là, vous devez choisir un élément déclencheur parmi les 35 services web proposés. Dans notre exemple: Instagram.

2. Préciser l’événement déclencheur

La fenêtre suivante vous donne le choix parmi les événements spécifiques au service sélectionné. Disons que l’on souhaite déclencher le processus à chaque fois que l’on prend une nouvelle photo (Any new photo by you).

Vous vous retrouvez alors avec la vue suivante, vous invitant à cliquer sur « That ».

3. Choisissez l’action à accomplire

L’étape suivante vous demande de choisir l’action à effectuer lorsque la condition est remplie. Notre exemple visant à s’envoyer les nouvelles photos Instagram par mail, cliquez sur Email (hé ouais, vous auriez jamais deviné, hein). Il est aussi possible d’imaginer de les transférer dans Evernote ou Dropbox.


A noter que la liste des services s’adapte en fonction de la condition choisie à la première étape.

4. Préciser l’action

Choisissez la tâche « Envoyer un mail » (en fait, pour ce web service c’est la seule disponible…).

Si vous souhaitez plutôt envoyer votre photo vers Evernote, les actions sont plus nombreuses:

Remplissez ensuite les champs de façon automatique avec les infos disponibles dans l’événement déclencheur ou saisissez des textes à la main.

Cliquez sur le gros (gros) bouton « Create Action » et hop…

… votre tâche automatique est prête à fonctionner.

Le résultat ? Un mail avec une photo qu’il ne vous reste plus qu’à glisser dans iPhoto. Brillant !

Super ! Et ça fonctionne ?

Le service est encore en phase Beta mais il fonctionne plutôt bien. Je l’utilise avec succès depuis maintenant une bonne semaine pour la tâche ci-dessus ainsi que pour envoyer automatiquement dans Evernote tous les Twitts que je marque comme favoris.

Ah, et il faut préciser que les « recettes » comme cette que je viens de vous montrer sont partageables avec les autres utilisateurs du services. La sections des recettes partagées compte déjà plus de 2’000 actions pré-programmées (en comptant les doublons), il y a donc de quoi faire.

Bref, voilà un service bien pensé, qui ne demande qu’à s’étoffer de nouveaux connecteurs mais qui ouvre déjà de superbes perspectives.

Pour vous en convaincre (et pour terminer), quelques recettes à disposition:

A utiliser sans modération !

Astuce TextWrangler: remplacer des sauts de lignes

Par David Borel

Petite note pour moi-même (et qui vous rendra peut-être service).

Il arrive que l’on souhaite modifier une liste d’éléments se trouvant dans un fichier texte, par exemple en aoutant systématiquement une parenthèse en fin de ligne.

Pour cela:

1. Ouvrir le fichier dans TextWrangler (gratuit et indispensable, l’équivalent sous Mac d’UltraEdit sous PC)

2. Aller sous Search > Find…

3. Le code pour les sauts de ligne est \r (l’équivalent de ^p sous PC)donc entrez ce qui suit (pour ajouter une parenthèse à la fin de chaque ligne)

4. cliquer sur Replace All

Et voilà, le tour est joué.

* * *

Dans le même genre: TextWrangler et sélection en colonne

iTimeLapse: vous ne verrez pas le temps passer

Par David Borel

Vous êtes amateurs de photographie, possédez un iPhone et aimeriez tenter l’expérience du Time-Lapse ? Voici une application faite pour vous: iTimeLapse

Le Time-Lapse, kesako ?

Comme tous les puits de science du web, je vais vous éblouir de mon savoir encyclopédique en citant Wikipédieu:

L’accéléré ou « intervalle de temps » (« time-lapse » en anglais) est un effet cinématographique qui consiste à diffuser les images d’une action dans un temps plus court que celle de l’action initiale. – Wikipedia

Autrement dit, vous prenez des photos, disons toutes les minutes et vous les faites défiler à 24 images par seconde. L’effet qui en résulte est un film accéléré comme vous en avez certainement déjà vu un tas, y compris ici (Eclipse totale: séance de rattrapage ou Walk Across America pour ne citer que ces deux-là).

iTimeLapse: Le Time-Lapse sans douleur

Voilà un moment que j’étais curieux d’en apprendre plus sur la façon de créer un film en Time-Lapse et, si possible, de tenter l’expérience par moi-même. Sur les conseils avisés de @blazouf, j’ai donc acheté (0.79 €) et installé iTimeLapse Pro sur mon iPhone 4. Petit tour du propriétaire.

La première étape consiste à paramétrer votre séquence de prise de vues et à définir la façon dont vous allez procéder.

Snap Interval

Cette première option vous permet de choisir entre plusieurs modes de déclenchement. Timer effectue un déclenchement à intervals réguliers, Manual exige un tapotement sur l’écran et Sound vous demande d’enregistrer un son qui servira ensuite de déclencheur

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

L’interval défini permet une prise de vue régulière et est à favoriser mais les deux autres sont particulièrement adaptés si vous créez un film avec des éléments que vous déplacez à la main (un film à partir de Legos, par exemple). Dans ce cas là, le déclenchement par son est très intéressant car il évite le risque de faire bouger l’iPhone en le touchant (comme avec l’option Manual).

Gentlemen, start your engines

L’impulsion initiale se fait selon trois modes: manuelle, avec un timer ou à une date et heure donnée.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Critère d’arrêt

Pour arrêter les captures, là aussi trois choix vous sont proposés: Après un nombre donné de photos, après un temps donné ou à une date et heure donnés.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Prenez de bonnes résolutions

Dernière option avant de démarrer vos prises de vue, le choix de la résolution.

Il ne vous reste plus qu’à appuyer sur le bouton « Start Time Lapse ». Une fois les captures terminées, voici venu le moment du rendu du film.

Les options à disposition concernent le nombre d’images par seconde, le nom de votre vidéo et sa résolution. iTimeLapse vous permet aussi d’ajouter à votre oeuvre: une musique (8 morceaux gratuits à choix, dont l’ouverture de Guillaume Tell de Rossini), un Timestamp (indication du temps) ou le logo de l’application (WTF ?!).

Enfin, l’écran de partage vous donne la possibilité de transférer le résultat sur YouTube, Facebook, Vimeo ou de le transférer par e-mail.

Ayez le bon matériel

Faire du Time Lapse demande de la stabilité. Prévoyez donc un trépied et un adaptateur pour votre iPhone, comme le très simple iPhone-Tripod Holder de G Design que j’ai acheté pour la modique somme de $ 12.95 (port de $3 compris).

Je l’ai testé « dans le terrain » et je vous garanti que ce petit bout de plastique fait parfaitement l’affaire. L’iPhone est très bien maintenu, même en mode paysage.

Pour terminer en beauté (?), voici le petit film en Time Lapse réalisé avec iTimeLapse, mon iPhone 4 et l’adaptateur  iPhone-Tripod Holder, à l’occasion du montage de ma maison.

A votre tour de tourner la manivelle. Et n’oubliez pas de partager vos créations.

iTimeLapse Pro
€ 0.79 (CHF 1.10)
Lien App Store FR
iPhone-Tripod Holder
$ 9.95
G Design

* * *

Dans le même genre, la maison vous propose:

Transformez votre smart en périphérique iPhone

Par David Borel

Update: Attention, cette méthode ne semble pas fonctionner à tout les coups (modèle de Smart ? de radio ? cf les commentaires). Vous la testerez donc à vos risques et périls (pas trop grands, vu l’investissement…).

Il y a peu de temps de cela, j’ai acheté une Smart d’occasion. J’adore cette petite voiture qui est absolument parfaite pour des trajets courts et urbains. Son seul défaut ? Son autoradio ne propose ni lecteur CD, ni lecteur cassettes, ni jack audio en façade. Certes, les Smarts récentes ont des systèmes audio permettant de brancher un lecteur externe (iPod, iPhone ou lecteur MP3), mais la mienne est une occasion de 2003 qui ne présente rien de tel.

La MacBrainsmobile

… et son freakin’ autoradio paléolithique.

The mission

J’ai donc décidé de doter mon bolide de course d’une solution me permettant d’y écouter la musique stockée dans mon iPhone. Seulement voilà, je ne suis vraiment (mais alors vraiment) pas un amateur de tunning. La mission était donc:

Trouver une solution simple pour brancher un iPhone sur une Smart Fortwo de 2003 dotée d’un autoradio Grundig

Les pistes

Les pistes à ma disposition étaient au nombre de 4:

  • acheter un nouvel autoradio
  • utiliser un transmetteur FM
  • écouter la radio et oublier mon iPhone
  • trouver un câble permettant de brancher l’iphone quelque part sur ce satané autoradio sans perdre ni mes cheveux, ni ma patience

Un nouvel autoradio? Il faut le brancher et l’intégrer et ça m’épuise rien que d’y penser. On oublie.

Un transmetteur FM ? Trouver une fréquence libre est une vrai galère et on fini toujours par écouter une superposition de la Schlagerparade et de David Bowie (ma musique c’est Bowie, hein). On oublie.

Oublier mon iPhone ? Failure is not an option !

Je me suis donc mis en quête d’un bête câble permettant le branchement sur l’autoradio.

La solution

Comme souvent, c’est sur ebay que je l’ai trouvée. Il suffit de se procurer un connecteur ISO CT29MM01 comme celui-ci qui ne coûte environ que € 15.-
Pour le montage, voici comment procéder.
  1. Démontez l’autoradio en insérant de petits tournevis dans les fentes de chaque côté. Appuyez assez fort sur les tournevis.

  2. Branchez le câble (connecteur bleu) dans la prise du haut, tout à droite (comme c’est à l’envers, sur la photo c’est à gauche).

  3. Vérifiez que le branchement fonctionne. Pour cela, connectez votre iPhone et appuyez sur la touche CD de l’autoradio.
  4. Retirez le tiroir se trouvant sous l’autoradio, pour y faire passer le câble et l’y ranger. Pensez à pratiquer un trou dans le fond du tiroir pour laisser passer le câble. J’ai fait le miens avec mon couteau suisse, en mode McGyver.

  5. Glissez le câble dans l’encoche et remettez le tiroir. Remettez tout en place et voilà le travail !

Il ne vous reste plus qu’à tourner la clé de contact, mettre le volume à fond et à rouler vers la liberté… en musique.

Mission accomplie !

* * *

Sources: www.smartupfrance.com et tehnomagazin.com

PhotoSync: dites adieu à votre câble USB

Par David Borel

De temps à autres, il arrive que l’on tombe sur une « killer app » pour iOS, la solution qui change tout et qui vous fait vous exclamer « mais bon sang de crémole, comment ai-je pu vivre sans ? ». Des exemples ? Dropbox, Goodreader, 1Password, WhatsApp, ajouter vous-même celles qui manquent.

Et là, j’en ai pêché une sacrément bonne. Une App qui pourrait bien supprimer la dernière cause d’un branchement de câble USB entre mon iPhone / iPad et mon Mac (en dehors de la mise à jour de l’OS), à savoir le transfert de photos.

PhotoSync, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, fait peut de choses, mais le fait bien et surtout simplement. Elle permet de transférer des images par wifi, sans avoir à entrer un code, une adresse IP, ou je ne sais quoi d’autre.

Suivez bien, c’est pas compliqué.

Pour cela, il faut simplement ouvrir l’application sur l’appareil de départ et d’arrivée (iPhone, iPad ou Mac). Photosync vous permet d’aller puiser dans les images de votre photothèque (camera roll, les albums et même Faces).

Vous avez ensuite accès à la liste des photos. Celles qui sont entourées en bleu n’ont pas encore été synchronisées.

Il vous suffit ensuite de sélectionner les images à transférer. Vous pouvez aussi passer en mode visualisation en appuyant sur l’oeil en bas à gauche. Dans ce mode, appuyer sur une image vous permet de la voir sans la sélectionner.

Ceci fait, une pression sur le bouton de synchronisation (en haut à droite) vous permet de préciser l’action à effectuer: Synchroniser votre sélection, toutes les images, les marquer comme synchronisées ou importer des images / vidéos).

Vous choisissez ensuite la destination de vos images: un Mac, un iPhone ou un iPad, voir même votre compte Flickr. Car oui, PhotoSync permet de transférer des photos d’un iPhone à un iPad, sans ordinateur.

PhotoSync vous propose ensuite les appareils sur lesquels il est lancé, à l’intérieur d’un réseau WiFi. Une sélection du doigt et le transfert peut commencer. Sur Mac, il vous est possible de définir un répertoire de réception par défaut.

Bref, un « must have » qui simplifie la vie. Rigoureusement indispensable, donc. Seul regret, la version Mac semble s’obstiner à être en allemand (malgré une indication de l’anglais comme disponible). Sans doute une question de temps pour une localisation plus internationale.

Version Mac
Gratuit
Lien Mac App Store
Version iPad
€ 1.59 (CHF 2.20)
Lien App Store
Version iPhone
€ 1.59 (CHF 2.20)
Lien App Store

TextWrangler et sélection en colonne

Par David Borel

Pour ceux qui ne connaissent pas encore TextWrangler, il s’agit d’un éditeur de texte évolué permettant des manipulations assez poussées de vos fichiers .txt.
Gratuit (vous le trouverez sur le Mac App Store), il est décrit par son éditeur comme « le petit frère de BBEdit et est un peu l’équivalent d’UltraEdit sur PC.

Aujourd’hui, je vous livre une petite astuce bien pratique que je viens de découvrir (et j’en prend note pour moi-même en même temps): comment sélectionner en colonne

1. Placez-vous au début de la zone à sélectionner

2. Enfoncez la touche Alt, cliquez et déplacer le curseur vers la fin de la zone à sélectionner.

Une possibilité alternative consiste à maintenir Alt + shift et à cliquer directement à la fin de la zone.

Ne reste plus qu’à copier / supprimer / ce que vous voulez à partir de cette sélection impossible à faire avec Textedit, Word ou Page (à ma connaissance). Edit: A noter que cette manipulation est aussi possible dans d’autres logiciels tels que TextEdit, Word ou Aperçu.

Simple. Efficace. Indispensable.

%d blogueurs aiment cette page :