Le Mac pourrait ne pas être tactile comme on s’y attend

Par David Borel

Bizarre comme titre, non ?

Comprenez par là que le Mac tactile pourrait bien exister dans un futur proche mais que ce type d’interface pourrait bien être implémentée d’une manière inattendue dans les ordinateurs frappés d’une pomme.

Lorsque l’on pense à un ordinateur tactile, nous imaginons immédiatement un écran tactile. Apple, par la voix de Steve Jobs, a déclaré que cette piste était écartée de ses options au vue de la fatigue induite par une extension du bras dans l’air que cela impliquerait.

La solution d’Apple ? Garder les bras posés sur le bureau et rendre tactile la zone horizontale d’un portable (là où il y a un clavier, donc).

C’est en tout les cas la piste suivie par un dépôt de brevet publié ce matin (HOUSING AS AN I/O DEVICE) dans lequel la coque d’un portable est utilisée pour envoyer des commandes en utilisant des capteurs situés sous sa surface et afficher des informations.

Cela se traduit par des zones pouvant s’adapter aux cas d’utilisation. Dans l’exemple ci-dessous, des icônes (97) apparaissent sur le dessus du portable lorsqu’on approche une prise USB du connecteur (24), aidant l’utilisateur à en situer la localisation exacte (capteur de proximité). L’affichage se fait au moyen de micro-perforations, sur le modèle de la diode verte à côté de la caméra FaceTime.

Une autre application consiste à placer une puce RFID dans le câble (114 ci-dessous) qui permette d’identifier le type de connecteur et de modifier l’affichage pour ne conserver que la position des ports encore disponibles.

Mais on peut évidemment aller plus loin dans le concept de boîte intelligente et utiliser la combinaison affichage par « micro-perforations » + capteurs pour supprimer le clavier physique, d’où apparition du Mac Tactile.

Et hop, une surface lisse (122 ci-dessus). Et hop, un affichage par micro-perforations à travers ladite surface pour faire apparaitre les touches (128) ou n’importe quoi d’autre. Et boum, des capteurs sous la surface pour détecter l’action des doigts.

Je vous passe les détails techniques sur la mise en oeuvre de la chose et vous laisse rêver à toutes les applications possibles (re-mapping du clavier, apparition de touches contextuelles, etc). Pensez à préparer votre carte bleue…

%d blogueurs aiment cette page :