Livres scolaires vs iPad

Le 19 janvier 2012, Apple a lancé iBooks Author et iBooks 2 avec la ferme intention de remplacer (entre autres) les manuels scolaires qui remplissent les cartables de nos chères têtes blondes.

L’iPad 16 Gb peut contenir 1 millions de livre, et un cartable ?
(image honteusement empruntée sur atomicfez.com

Si l’idée, l’intention et la finalité sont absolument pertinents et enthousiasmants, la mise en oeuvre économique risque d’être un poil plus délicate. Et dans le fond, combien cela coûterait d’équiper tous les écoliers en iPads et livres électroniques ? Serait-ce économiquement viable ?

Un élément de réponse nous est fourni par onlineteachingdegree qui s’est donné la peine de faire pleins de calculs savants afin de connaître l’impact économique d’une telle révolution sur le système scolaire américain. Et la réponse n’est pas franchement en faveur de l’iPad, si l’on en croit l’infographie ci-après.

En résumé, le livre papier reste 41% moins cher que son descendant numérique. Certes, les calculs sont parfois contestables mais ils ont l’avantage de poser quelques questions telle que la pérénité d’un iPad (quid d’une école s’étant équipé d’iPad 1 lorsque ceux-ci ne seront plus supportés par un futur iOS ?).

Quoi qu’il en soit, l’opération se révélerait juteuse pour Apple si le gouvernement américain décidait d’équiper tous les écoliers en iPad: l’opération est estimée à $ 27 milliards, soit le salaire annuel cumulé de 675’000 profs américains.

La balle est maintenant dans le camps d’Apple, pour qu’elle propose un business modèle s’accordant avec les finances publiques.

%d blogueurs aiment cette page :