L’arbre généalogique du jeu vidéo

Force est de constater que MacBrains glisse dans une douce torpeur automnale, signe avant-coureur de la saison d’hibernation (ou d’une mort lente par hypothermie, vu la température extérieur).

Alors pour vous prouver que ce site bouge encore (merci à Jérémie d’avoir tenu le fort en mon absence), voici une infographie que j’ai retrouvé en dépoussiérant mon Instapaper. Publiée originellement le 12 novembre 2011 (oui, c’était il y a une année tout rond. Je suis d’une très grande réactivité…), cette image présente « L’incroyable généalogie du jeu vidéo » de 1642 à nos jours.

clic = grand (comme il est d’usage)

[via owni.fr]

Infographie – Mickey avale Yoda

Au lendemain du rachat par Disney de Lucasfilm (et, dans le même mouvement, de tout ce que George Lucas avait dans sa musette, à savoir Lucasarts, ILM, Skywalker Sound), le site Empire publie cette chouette infographie qui nous montre qui dévore qui à Hollywood. Les gros studios cherchant tous à s’accaparer les franchises les plus rentables, découvrez dans la poche de qui va la substantielle part du prix de votre billet de cinéma lorsque vous allez voir le nouvel épisode de votre personnage préféré.

Via Empire

Vendredi c’est cinéma

Vendredi est là et vous vous ennuyez ferme avant le week-end ? Vous aimez le cinéma et les infographies ? Voici de quoi occuper votre après-midi pause café.

The Michael Bay Formula to success : Give’em what they want ! Booooom !

(vu sur Filmdrunk)

L’industrie du cinéma pleure toutes les larmes de son corps que le piratage la tue à petit feu ? L’infographie suivante montre chiffres à l’appui que les dix films les plus piratés sont aussi ceux qui trônent au sommet de la liste des films les plus rentables de l’histoire du cinéma (Avatar: US #1 et Monde #1, The Dark Knight : US #3 et Monde #10, Transformers : US #12 et Monde #4, Inception : US #43 et Monde #29, Hangover : US #52 et Monde #71, Star Trek : US #58). Seule exception: l’énormissime Kick Ass que les majors peuvent se reprocher tout seuls d’avoir torpillé faute de lui avoir donner la distribution qu’il méritait…

(vu sur Damn Cool Pictures)

Sachez-le, nous vivons au Cinezoïque (ère à laquelle le cinéma quitte l’écran pour investir d’autres surface, selon Lait Noir). Ce terme est également le nom d’une installation de 21 mètres vous faisant parcourir la ligne du temps du cinéma.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :