MobileMe -> iCloud: Apple écrit aux abonnés

Apple vient de se fendre d’un message aux abonnés de MobileMe afin de les tenir informés de la prochaine disparition du service au profit d’iCloud.

Cher abonné MobileMe,

Nous souhaitons vous faire part d’informations importantes au sujet d’iCloud — le service d’Apple dans le nuage, disponible prochainement pour stocker vos contenus et les synchroniser sans fil avec tous vos appareils. Comme iCloud s’intègre avec vos apps de manière transparente, tout se fait automatiquement. Disponible à l’automne, iCloud sera gratuit pour les utilisateurs d’iOS 5 et d’OS X Lion.

Que cela signifie-t-il pour vous en tant qu’abonné MobileMe ?

Une fois inscrit à iCloud, vous pourrez conserver votre adresse électronique MobileMe et faire migrer vos messages, vos contacts, vos calendriers et vos signets vers le nouveau service.

Votre abonnement MobileMe sera automatiquement prolongé jusqu’au 30 juin 2012, sans frais supplémentaires. Après cette date, MobileMe ne sera plus disponible.

Lorsqu’iCloud fait son apparition à l’automne, nous vous fournirons plus de détails et d’instructions sur la migration. Pour l’instant, nous vous incitons à en apprendre davantage sur iCloud.

Cordialement,

L’équipe MobileMe

C’est fort gentil de leur part, mais rien ne dit si les abonnements seront effectivement remboursés, ni ce qu’il adviendra des alias d’adresse électronique ou des comptes famille.

Publicités

Il ne faut pas pousser mémé dans les orties (et l’iPhone 3G non plus)

Par David Borel

Apple, très cher ami, brillant pourvoyeur de mes joyaux technologiques.

Tes ordinateurs sont beaux.

Tes logiciels sont sublimes.

Tes iDevices sont révolutionnaires.

A tel point que ma maison en est rempli. Mes poches en débordent.

Mais tes pratiques commerciales, elles, sentent le dessous de bras du derniers des bonimenteur de foire âpre aux gains.

"Le bonimenteur" ou les débuts rocambolesques du vendeur de pommes

Quelle est donc la source de mon irritation à ton égard, te demandes-tu ?

Et bien voilà: lorsque je craquai pour la version 4 de ton iPhone, je cédai mon iPhone 3G à ma femme, pour l’attirer dans ton jardin, au lieu de le jeter au rebut.

D’abord circonspecte devant l’étrange objet, elle en découvrit rapidement les trésors cachés. Certes, l’appareil a 3 ans, mais il est encore vaillant.

Puis vint la version 4 de ton système d’exploitation iOS. Et là, la déconvenue fut totale. L’iPhone premier du nom se mit à patiner lamentablement dans le yaourt, devenant aussi véloce que ma grand-mère dans un triathlon.

Heureusement, un rétropédalage rondement mené ramena l’objet en iOS 3, lui rendant fougue et vitesse. Nous coulâmes alors des jours heureux, dans l’harmonie de la synchronisation MobileMe réciproques de nos calendriers mutuels.

Puis, hier, nous reçûmes ceci:

Comment dire cela en restant convenant… disons que j’eu le vif sentiment de m’être fait introduire un corps étranger dans un orifice non prévu à cet effet.

Car l’équation est simple comme un verset biblique:

1 = Pour conserver la synchronisation MobileMe, il faut migrer vers le nouveau calendrier en ligne.

2 = Pour utiliser le nouveau calendrier sur iPhone, il faut passer en version iOS 4.

3 = Pour que l’iPhone soit « utilisable » sous iOS 4, il faut au moins qu’il soit un 3GS ou l’un de ses déscendants.

Nous obtenons donc:

1 + 2 + 3 = il faut choisir entre acheter un nouvel iPhone ou renoncer à utiliser un service que nous acquîmes à prix d’or dans sa version Famille, à savoir MobileMe.

Permets-moi, très (très) cher Apple de te dire que cela me les brises menu menu, genre poussière nanoscopique.

Cet iPhone fonctionne à merveille malgré son âge. MobileMe fait très bien ce pourquoi nous te payons chaque année le smic de l’un de tes travailleurs chinois.

Mais alors pourquoi, POURQUOI, l’un ne fonctionnera plus avec l’autre d’ici quelques jours ?

Pour nous punir de penser qu’un objet, même technologique, peut survivre aux deux générations qui le suivent ?

En guise de conclusion, permets-moi deux observations:

1) Heureusement que l’homme n’a pas été inventé à Cupertino, sans quoi je n’en aurais plus pour très longtemps (je suis déjà l’avent-dernier modèle de ma technologie).

2) D’autres que toi, qui ne sont pas malveillants (en anglais dans le texte), proposent des solutions de synchronisation de calendrier qui fonctionnent à merveille avec tes iPhones. Même les « vieux ». Et gratuitement.

Je te transmets, (très) cher Apple, mes salutations les plus sincères, et un check de 119 € que tu pourra te mettre dans l’oreille droite, à défaut d’un autre orifice.

* * *

Post scriptum:

Une parade existe, elle m’a été soufflée par les magnifiquement subtiles @ggete et @anthonynelzin: il « suffit » d’utiliser le calendrier MobileMe en mode CalDav. Dommage qu’Apple ne se donne même pas la peine d’évoquer cette solution.

Oui, je sais, dit comme ça c’est aussi clair qu’une étude de fonction de Conchoïde de Nicomède, mais rassurez-vous, on me souffle que Monsieur @ggete himself serait sur le point de dévoiler les arcanes de la manipulation salvatrice. Watch this space.

%d blogueurs aiment cette page :