Moutain Lion : jusqu’ici tout va bien

Vous en connaissez beaucoup, vous, des systèmes d’exploitation dont vous pouvez lancer l’installation d’une nouvelle version en allant vous coucher et retrouver votre ordinateur prêt à travailler le lendemain, sans aucune intervention de votre part ?

Vous l’aurez compris, je n’ai pas pu résister à la tentation d’installer Mac OS X 10.8 (connu sous le nom de Mountain Lion) dès sa sortie, jetant pour l’occasion aux orties ma sacro-sainte réserve d’une semaine « pour voir si des bugs apparaissent sur le Net ». Impossible de résister à l’arrivée du centre de notifications, de l’application Rappels, à la synchronisation iCloud, à Power Nap et au mode AirPlay (voir ici pour un descriptif de toutes ces superbes fonctionnalités).

Cet article est écrit à chaud, mais le moins que l’on puisse dire est qu’à priori tout fonctionne sans encombre. Si vous êtes tentés de passer en 10.8, je vous recommande tout de même de jeter un oeil sur le site  RoaringApps.com histoire de vérifier que vos principaux logiciels sont bien compatibles avec Mountain Lion (pour ma part, j’ai du passer Parallels en version 7, sinon tout le reste fonctionne).

Je signalerai ici d’éventuels problèmes en cas d’apparition.

Ah, et n’oubliez pas de faire une copie du fichier d’installation avec Lion DiskMaker de l’Ami Guillaume (et de faire une petite donation, comme Woz).

Lion DiskMaker, pour rugir de plaisir à partir d’une clé USB

OS X Lion est-il dyslexique du scroll ?

Voilà, le saut est effectué, je suis passé en OS X 10.7 Lion sur mes Mac.

Jusqu’ici, tout semble fonctionner à merveille, mon NAS Lacie Network Space 2 est reconnu et les fonctions liées à iCloud sont prometteuses. Mention spéciale aux flux de photos qui est vraiment très pratique.

Cependant, une chose me chiffonne: le scroll dit « naturel ».

Selon Apple, le fait de glisser le doigt vers le bas pour faire monter un affichage est contre-naturel. Si ce point de vue prend tout son sens (c’est le cas de le dire) sur un écran tactile comme celui de l’iPad, j’avoue être totalement confus quant à son utilisation sur un ordinateur portable.

Si comme moi vous n’êtes pas encore prêt à sauter le pas et préférez l’ancienne façon de scroller, rassurez-vous, il est possible de retrouver un fonctionnent « normal » de votre souris / trackpad. Pour cela, rendez-vous dans les Préférences système > Souris.

Décochez ensuite l’option « Déplacer le contenu dans la direction du mouvement des doigts lors du défilement et de la navigation » et votre Mac réagira à nouveau comme vous en aviez l’habitude.

Je ne dis pas que je n’y passerai pas tôt ou tard, c’est une simple question d’habitude. En revanche, votre avis sur  ce changement m’intéresse, histoire de savoir si vous vous y êtes habitué. Voilà une excellente occasion de tester le module de sondage de WordPress, non ?

Dompteurs de Lion

Vous savez à quoi on reconnais un Geek Apple fanboy qui vieillit ?

Il ne se rue plus sur une release de système d’exploitation lorsqu’elle tombe du pommier, préférant ronger son vieil OS en regardant les jeunes de la meute du coin de l’oeil.

Oui, OS X 10.7 « Lion » est sorti hier soir et je n’ai même pas cliqué sur le bouton « acheté » du Mac App Store (puisqu’il n’est disponible que par là).

Il faut dire que je l’aime bien moi, mon Léopard des Neiges. J’ai mis du temps à y trouver mes marques (et à prononcer correctement son nom en anglais) et la perspective de repartir à la découverte des 250+ nouvelles fonctionnalités du nouveau félin ne me démange pas plus que cela.

Oui, oui, oui, je vais lui ouvrir la cage, au roi des animaux. Mais pour le moment, je reste au deuxième rang avec mes popcorns et j’observe les premiers dompteurs qui s’y sont frotté. Pour vous faire une idée de la bête, voici ma short liste d’avis « autorisés »:

« Lion est un sujet compliqué. Je l’ai testé depuis de nombreux mois, et je dois vous avouer quelque chose : je n’arrive pas à en tomber intensément amoureux. Oh, rien de méchant : c’est somme toute une version très importante de Mac OS X, sur laquelle Apple a énormément travaillé pour proposer une nouvelle vision de l’informatique, toujours plus simple et théoriquement plus conviviale. Mais juste que je n’arrive pas à trouver Lion aussi excitant que, par exemple, Panther à l’époque. Lion est d’autant plus un sujet compliqué à traiter pour moi que par mon rôle de consultant membre de l’ACN, je me devrais d’être plus… positif. Mais d’un autre côté, je me dois d’avoir un certain devoir d’honnêteté intellectuelle face à mon lectorat, et mes clients.

La question est donc : est-ce qu’il s’agit d’une version vraiment intéressante de Mac OS X , et surtout, est-ce que cela vaut le coup d’y passer ?

Pour moi, la réponse est pour le moment : pas sûr. »

Lion – Guillaume Gete – Serial Serveur

« Does the iPadization of the Mac succeed? There’s good news, bad news and then good news. »

[…]

« The Lion upgrade, in other words, is classic Apple: innovative to some, gimmicky to others, big leaps forward, a few stumbles back. It may never be the king of the jungle. But once the world’s software companies have fully Lionized their wares, and once Apple exterminates the bugs, Mac OS X 10.7 might be something even more exotic: a fast, powerful, good-looking, virus-free, thoroughly modern operating system. »

Upgrading to Lion Means Embracing the iPad – David Pogue – NY Times

« Still, this is the most significant release of Mac OS X in many years—perhaps the most significant release ever. Though the number of new APIs introduced in Lion may fall short of the landmark Tiger and Leopard releases, the most important changes in Lion are radical accelerations of past trends. Apple appears tired of dragging people kicking and screaming into the future; with Lion, it has simply decided to leave without us. »

Mac OS X 10.7 Lion: the Ars Technica review – John Siracusa – Ars Technica

« Si vous maîtrisez bien Mac OS X, que vous êtes à l’aise avec le système d’Apple et que votre Mac n’est pas votre outil de travail unique, il n’y a aucune raison d’attendre plus longtemps. Lion est testé par les développeurs depuis le début de l’année et le système s’est révélé remarquablement stable pour une version bêta. Il reste encore quelques bugs ici ou là, mais rien de suffisamment important pour vous arrêter.

Si vous travaillez avec votre Mac ou si vous connaissez assez mal Mac OS X et son fonctionnement, il sera néanmoins plus raisonnable d’attendre un peu. Ce ne sont pas forcément les bugs du système lui-même qui poseront problème, mais plus des incompatibilités avec certaines applications. « 

OS X Lion : premiers pas – Nicolas Furno – MacGeneration

Et vous, vous avez sorti le fouet et ouvert la cage ?

%d blogueurs aiment cette page :