L’Impression 3D en mains chinoises

Les statistiques 2015 des dépôts de brevets dans le domaine de l’impression 3D sont sorties cette semaine et le constat est sans appel: 62% des demandes de brevets publiées l’année passée sont issues de Chine.

Infography

 

Il s’agit donc pas moins de 2231 inventions qui font l’objet d’une demande de protection par des entreprises chinoises, sur un total de 3’566 au niveau mondial.

Autre fait intéressant, l’une des applications ayant connu le plus de dépôt de brevet se trouve être la construction car, oui, au 21e siècle on imprime des maisons… et bientôt des immeubles !

CN 104149345 A

Le futur c’est peut-être ça: des robots imprimant des immeubles en grimpant le long des premiers étages… brevet chinois à lire en cliquant sur l’image ci-dessus.

Dans les informations effrayantes surprenantes, sachez qu’en plus de votre maison, on risque aussi d’imprimer votre nourriture (64 demandes de brevets en 2015), vos habits et chaussures (66 demandes) et vos prothèses médicales (ça, c’est déjà une réalité, mais il en a tout de même été question dans près de 300 demandes de brevets l’année passée).

Pour terminer, sachez (si vous n’avez pas encore vu passer l’info) qu’Apple est également entrée dans le monde de la 3D avec un premier brevet sur l’impression en couleurs.

Capture_d'écran_010516_044924_PM

Ah, et au fait: Bonne année 😉

[Source: CENTREDOC]

25% du prix de votre smartphone a servi a payer des royalties liées à des brevets

Un quart du prix d’un smartphone serait dû aux royalties que le constructeur doit payer aux détenteurs des divers brevets couvrant les composants. C’est en résumé ce que révèle Ann Armstrong (VP chez Intel),  Joseph J. Mueller et Timothy D. Syrett (Avocats chez Wilmer Cutler Pickering Hale & Dorr LLP) dans un article publié le 29 mai 2014 et intitulé « The Smartphone Royalty Stack: Surveying Royalty Demands for the Components Within Modern Smartphones« .

En se basant sur des informations publiques, les auteurs ont estimé que les royalties sur un produit de $400 s’élèvent à plus de $120, ce qui équivaut à peu de chose près au coût des composants internes.

Components Costs

Coûts des composants d’un smartphone
Source: Armstrong, Mueller and Syrett, 2014

L’article donne en exemple les royalties pour l’usage de fonctionnalités LTE se montant à environ $60 alors que le module permettant l’accès au réseau cellulaire coûte en moyenne $10 à $13.

Une autre information pertinente concerne les NPE (Non Practicing Entity ou Patent Trolls) et leur propension à s’attaquer aux fabricants de smartphones. L’article cite en effet une statistique des entreprises les plus attaquées par cette vermine juridique et on y retrouve sans surprise Apple au sommet de la liste.

PatentFreedom

Most Pursued Companies, PATENTFREEDOM.COM
Cette statistique mise à jour se trouve ici:
https://www.patentfreedom.com/about-npes/pursued/ 

Si la lecture de l’article entier vous intéresse (c’est un peu aride, tout de même), vous le trouverez ici: The Smartphone Royalty Stack (PDF – 1,2 Mo)

 

En 2006, Sony avait breveté la Wiimote… ou presque

Le 2 décembre 2006, Nintendo dévoile la Wiimote et les gamers du monde entier se mettent enfin à secouer leurs petits membres chétifs.

Ce que l’on sait moins, c’est que Sony avait déposé 7 mois avant (le 10 mai 2006) une demande de brevet pour un concept de manette à détection de mouvements. Et le moins que l’on puisse dite, c’est qu’il avait plus de gueule que la Wiimote 🙂

Wiimote by Sony

 

Et je vous raconte pas les accessoires…

US_2007265075_A1__1__pdf__page_15_sur_36_

US_2007265075_A1__1__pdf__page_14_sur_36_

US_2007265075_A1__1__pdf__page_13_sur_36_

Et pour tenir le tout, un collet de serrage a quand-même plus de classe qu’une lanière, non ?

US_2007265075_A1__1__pdf__page_19_sur_36_

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :