Stand [Mis à jour]

« Stand », c’est le titre plutôt bref qu’Apple a donné à l’un des derniers designs dont elle a déposé le brevet (voir le PDF). Il s’agit en fait d’un dock pour appareil mobile (comprendre: un iPhone ou un iPad) des supports utilisés pour présenter les iPad dans les Apple Store (et à la Fnac).

Si l’objet est relativement simple, il m’inspire tout de même une ou deux observations:

  • Il ne présente pas d’encoche, ce qui veut dire que l’iPhone / iPad / iPod (disons iDevice pour faire plus court) sera posé à plat.
  • Il ne présente pas de prise propriétaire, ce qui pourrait signifier qu’il s’agit soit d’un simple pied, soit que la recharge se fera par induction.
  • Il présente un pourtour structuré, ce qui pousse à s’autoriser à envisager un revêtement type caoutchouc pour ne pas laisser choir l’iDevice.

Bref, ça ne serait-il pas le design du prochain chargeur à induction entrevu dans les brevets de la Pomme (ici en particulier)  ?
Comme en témoigne le texte barré ci-dessus, j’ai tout d’abord cru à un nouveau dock à recharge par induction mais il ne semble s’agir que du support utilisé dans les magasins.
N’empêche, déposer le design d’un support de vente, n’est-ce pas une preuve de plus de la maniaquerie d’Apple pour les détails ?
Publicités

Rechargez votre iPhone avec vos… écouteurs

On le sait depuis de nombreuses années maintenant, l’enfer est un endroit dans lequel on doit retrouver le bon câble pour recharger le bon appareil parmi la montagne de chargeurs que nous avons accumulé durant notre vie de consommateur.

Le tri par couleur, une tactique originale…

Mais heureusement pour nous, Apple a (une fois de plus) la solution. Et comme il se doit, elle en a déposé le brevet (demande US 20110188677).

L’idée est très simple (comme beaucoup d’idées géniales): enrouler plusieurs fois le câble des écouteurs d’un iPhone / iPod autour d’un barreau afin d’obtenir un solénoïde. La recharge se fait ensuite par induction (en gros et en très résumé: un champs magnétique traversant un solénoïde produit du  courant électrique).

La « charging tower » vue en coupe:

Evidemment, cette technique ne s’adresse pas aux générations actuelles d’iDevices puisqu’elle demande une modification permettant le passage du courant des écouteurs à l’appareil rechargé (par le point de contact n°110 dans le premier schéma), les écouteurs devant reposer sur l’appareil. Elle présente cependant une alternative intéressante à la technique mise en oeuvre par certains de ses concurrents.

Intéressant mais un peu éloigné du standard Micro-USB qu’Apple s’est engagée à utiliser… (à ce propos, il est où le Micro-USB de mon iPhone ?)

On ne touche plus au MacBook Air

Lorsqu’il s’agit de propriété intellectuelle, Apple est au premier rang des conflits. On comprend dès lors que cette dernière mette tant d’énergie (et de dollars) à protéger chacune de ses créations, le design étant l’un des éléments différentiateurs des produits frappés d’une pomme.

Le cas du design du MacBook Air (2e génération), dont le brevet (design patent) a été publié aujourd’hui, est emblématique de la stratégie d’Apple. Celle-ci ne s’est pas contenté des habituelles vues « dessus-dessous-de profile » mais a détaillé chaque aspect de sa machine dans un document de 29 pages.

Déposé le 19 octobre 2010, la protection sera effective durant 14 ans.

Cette information est à rapprocher de la rumeur circulant ce matin à propos d’une déclinaison de ce design très abouti dans l’ensemble de la gamme portable de la firme de Cupertino. Un document de protection aussi détaillé démontre en tout les cas que ce design a une valeur centrale pour Apple.

A noter que les 16 noms suivants sont crédités à titre « d’inventeurs »:

Akana; Jody (San Francisco, CA), Andre; Bartley K. (Menlo Park, CA), Bataillou; Jeremy (San Francisco, CA), Coster; Daniel J. (San Francisco, CA), De Iuliis; Daniele (San Francisco, CA), Hankey; Evans (San Francisco, CA), Howarth; Richard P. (San Francisco, CA), Ive; Jonathan P. (San Francisco, CA), Kerr; Duncan Robert (San Francisco, CA), Nishibori; Shin (Portola Valley, CA), Rohrbach; Matthew Dean (San Francisco, CA), Russell-Clarke; Peter (San Francisco, CA), Stringer; Christopher J. (Woodside, CA), Whang; Eugene Antony (San Francisco, CA), Zorkendorfer; Rico (San Francisco, CA)

Le document complet peut être consulté ici: USD0642172

Apple jusque dans vos basquettes

C’est un peu le WTF du  jour mais Apple a bel et bien déposé une demande de brevet pour un ensemble détecteur-affichage qui se logerait dans… vos chaussures !

Non, il ne s’agit pas d’un développement du kit Nike+ mais d’un système permettant de détecter l’usure de vos chaussures et de vous prévenir lorsque celles-ci ne sont plus en mesure de vous protéger efficacement.

Apple résume la chose comme suit (traduit à l’arrache avec l’aide aimable de Google):

Les chaussures (y compris les baskets) offrent un confort et une protection pour les pieds. Plus important, les chaussures apportent un soutien physique pour les pieds afin de réduire les risques de blessures. Une chaussure doit souvent fournir un soutien pendant une activité physique intense, comme la course, le foot et le football américain. Comme une chaussure s’use, le support physique qu’elle fourni diminue, réduisant ainsi la protection contre les blessures. Quand un niveau d’usure critique est atteint, même si la chaussure ne semble pas particulièrement usée, le soutien adéquat n’est plus fourni et des dommages aux pieds peuvent être causés.

La solution ? Doter les chaussures d’un capteur détectant des métriques caractéristiques d’efforts fournit et capable de déterminer lorsque le support apporté n’est plus suffisant à cause de l’usure. Apple prévoit donc d’embarquer une batterie et un moyen de transmission des information à un écran distant (un iPhone, à tout hasard ?).

Par la même occasion, ce système devrait pouvoir comparer vos efforts à celui d’un athlète professionnel (sur une échelle de 0 à 10 ou 100), histoire de vous décourager définitivement du sport… 😉

Apple: un brevet pour la housse de l’iPad 1

Par David Borel

L’iPad est un outil fantastique, mais lorsqu’il s’agit de l’utiliser pour saisir du texte, il est presque indispensable d’avoir recours à un support l’inclinant légèrement.

Pour cela Apple a prévu, dès la version 1 de sa tablette, de lui adjoindre une fourre de protection se transformant en support incliné. La version 2 de l’iPad s’accompagne de la Smart Cover aimantée, mais la version 1 avait une fourre que je trouve bien mieux pensée. En effet, celle-ci protège l’avant et l’arrière de la tablette là où la Smart Cover ne protège que l’avant.

Photo: © Apple Inc.

Ce concept de housse intégrale transformable était tellement pratique qu’il a immédiatement été repris par des fabricants d’accessoires. Et bien mauvaise nouvelle pour eux: Apple en a déposé le design (Design Patent US D637814). une protection qui durera 14 ans.

Le brevet crédite pas moins de 15 noms au titre d’inventeurs, dont ceux de Jonathan Ive et Duncan Kerr, mais pas Steve Jobs.

L’ensemble du document est visible après le saut.

Lire la suite

Apple et l’affichage invisible

Par David Borel

Histoire de poursuivre sur sa lancée des coques d’ordinateur présentant des zones d’affichages dans des emplacements divers et variés (voir Le Mac pourrait ne pas être tactile comme on s’y attend), Apple vient de voir publié la demande US 20110119973 au titre évocateur de « INVISIBLE, LIGHT-TRANSMISSIVE DISPLAY SYSTEM ».

L’idée est toujours la même: des micro perforations dans la coque d’un ordinateur, invisibles à l’oeil nu, permettent de laisser passer de la lumière afin d’afficher des information ou des symboles.

Ci-dessus, un exemple d’illumination à travers des micro perforations.
D’autres modes d’illuminations sont prévus, par exemple un groupe de LED.

Si cette idée n’est pas totalement nouvelle pour Apple, son application diffère sensiblement des demandes de brevets précédentes sur le même sujet. En effet, il s’agit cette fois de remplacer certaines indications lumineuses se trouvant sur nos machines actuelles.

Ainsi, l’indicateur d’activité se ferait totalement discret une fois éteint…

… et l’indication du verrouillage de la touche majuscule (Caps Lock) disparaitrait totalement lorsqu’inactive.

Mais au delà de l’aspect pratique, c’est surtout à la perfection du design de ses produits qu’Apple pourrait appliquer cette technologie, par exemple pour faire disparaitre l’indicateur de charge de la batterie.


Et tant qu’à faire, pourquoi ne pas illuminer le logo au dos des iDevices avec ce procédé ?

Nous dirigeons-nous vers des produits exempts de trous et affichages visibles une fois éteints ? Seul l’avenir nous le dira.

Apple protège l’icône de l’App Store

Par David Borel

Comme elle l’avait fait par le passé pour certaines de ses applications Mac (iTunes par exemple, si ma mémoire est bonne), Apple vient de déposer le design de l’icône de l’App Store iOS auprès de l’Office Américain de la Propriété Intellectuelle (USPTO).

Je vous conseillerais bien de l’encadrer mais vous n’avez plus le droit, maintenant.

A noter que cette icône est l’oeuvre de Raymond Sepulveda, auteur de l’icône iOS d’iTunes (elle aussi protégée) et qu’elle restera la propriété exclusive d’Apple pour les 14 ans à venir.

%d blogueurs aiment cette page :