Apple et Samsung: c’est (de nouveau) la guerre !

C’est le média en ligne Largeur.com qui s’en fait l’écho: la guerre des brevets fait à nouveau rage entre Apple et Samsung, après une courte accalmie.

Le contentieux porte, selon Apple, sur la violation de ses brevets sur les interfaces tactiles par l’ensemble de la gamme Galaxy du constructeur sud-coréen. La riposte de Samsung ne s’est pas fait attendre et a porté sur l’iPhone 4S, pour les mêmes raisons (violation de brevets).

Mais il ne faut pas s’y tromper, l’objectif derrière ces contentieux est purement commercial: empêcher le concurrent de commercialiser son produit (ou au moins le retarder) afin d’occuper au maximum un terrain stratégique dans un secteur de marché donné.

Jusqu’ici, Apple en sort avantagée si l’on en croit l’article de Largeur.com:

« Les ventes de la tablette Galaxy 10.1 ont été gelées en Australie. Et celles des smartphones Galaxy S, Galaxy S II et Ace ont été temporairement bannies dans 30 pays européens. »
La guerre commerciale à coups de brevets – largeur.com 09.03.2012

Une chose en certaine, la situation est complexe et engage pléthore d’acteurs, au-delà d’Apple et Samsung: Google, Kodak, Amazon, Oracle, Sony, Microsoft et bien d’autres encore, tous sont touchés de près ou de loin. Et le plus surprenant reste encore que certains de ces belligérants sont aussi des partenaires:

« Pourtant, les rivaux sont également partenaires: Samsung fabrique en effet les processeurs de l’iPhone 4, l’iPhone 4S, l’iPad2 et l’iPod Touch. »
La guerre commerciale à coups de brevets – largeur.com 09.03.2012

Cette situation constitue une dérive dommageable du système des brevets (exclusivité d’exploitation d’une innovation durant un maximum de 20 ans en échange de sa totale divulgation) qui s’apparente désormais à une course à l’armement. On se souviendra par exemple de l’achat par Google du porte-feuille de Motorola (12,5 milliards de dollars) afin de constituer une force de dissuasion face à ses concurrents dans ce qu’il faut bien appeler « une guerre mondiale de la propriété intellectuelle ».

Guerre des brevets: qui frappera le premier ?
 Relire l’article Patent Absurdity

Seul espoir d’un refroidissement de cette guerre commerciale, une loi a été signée en fin d’année passée par Barack Obama. Elle tente de réformer le système américain des brevets (pour la première fois depuis 60 ans !) afin de le rapprocher de ce qui se pratique dans le reste du monde (un brevet est accordé au premier à en faire la demande (first to fill) et non au premier à avoir fait une invention, le second système occasionnant plus de litige car étant plus difficile à prouver).

Malheureusement, si l’on ajoute au tableau l’action extrêmement néfaste et agressive des fameux patent trolls (des entreprises qui constituent d’énormes porte-feuilles de brevets non pas à des fins de production mais uniquement pour pouvoir attaquer d’autres sociétés et vivre des fruits de leurs poursuites judiciaires) et la croissance exponentielle des porte-feuille brevets des acteurs de l’industrie « informatique » (voir Dépôts de demandes internationales de brevet : Apple en 53e position), cette intensification du conflit semble là pour durer.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :