He’s gone

C’est LA nouvelle du jour pour les geeks et vous ne pouvez pas l’ignorer, mais MacBrains se doit de s’en faire l’écho: Steve Jobs a définitivement posé son sac.

Son départ du poste de CEO d’Apple met fin à une épopée débutée en 1976 et au cours de laquelle il aura (entre autre) révolutionné l’informatique (et donc le monde du travail, de la création, du design, etc…), la téléphonie (si on peut encore appeler cela des téléphones), la musique et l’informatique (oui, deux fois l’informatique puisque l’iPad en est une réinvention).

To the Apple Board of Directors and the Apple Community:

I have always said if there ever came a day when I could no longer meet my duties and expectations as Apple’s CEO, I would be the first to let you know. Unfortunately, that day has come.

I hereby resign as CEO of Apple. I would like to serve, if the Board sees fit, as Chairman of the Board, director and Apple employee.

As far as my successor goes, I strongly recommend that we execute our succession plan and name Tim Cook as CEO of Apple.

I believe Apple’s brightest and most innovative days are ahead of it. And I look forward to watching and contributing to its success in a new role.

I have made some of the best friends of my life at Apple, and I thank you all for the many years of being able to work alongside you.

Steve

Letter from Steve Jobs

Mais ne vous inquiétez pas, il n’est pas totalement parti puisqu’il va occuper le poste de Président du Conseil d’Administration, une version moderne de l’apparition holographique du vieux maître Jedi, ce qui lui permettra de surveiller conseiller son Padawan, Tim Cook, qui a la lourde charge de lui succéder.

Que la Force soit avec lui.

%d blogueurs aiment cette page :