Talent Traffic

D’où viennent les nouveaux employés d’Apple ?

Où vont ceux qui quittent le campus de Cupertino ?

Y’a-t-il une vie après Google ?

Les employés de Microsoft viennent-ils tous de Yahoo ?

Voilà des questions intéressantes pour qui observe avec attention le « petit » monde de l’industrie numérique. L’équipe de TopProspect (plateforme de recherche d’emploi de la Silicon Valley) s’est précisément « amusé » à y répondre en traquant le mouvement des employés des Big 6 (Facebook, Google, Yahoo, Microsoft, Apple et LinkedIn) et en établissant un ratio de transfert d’une entreprise à l’autre. Le résultat ? Le très intéressant graphique ci-dessous.

On y apprend ainsi que:

  • Apple perd 11 fois plus d’employés en faveur de Facebook qu’elle n’en débauche chez le géant bleu.
  • La proportion d’employés qui quittent Microsoft pour Apple est 5 fois plus élevée que le flux inverse.
  • Facebook est le seul des Big 6 dont le flux est totalement positif (comprendre qu’il prend plus d’employés chez chacun des 5 autres qu’il n’en perd à leur profit).
  • Microsoft a un flux positif uniquement face à Yahoo.
  • Le flux le plus défavorable est celui de Yahoo qui voit 43 employés le quitter pour LinkedIn pour chaque employé qu’elle y débauche.
  • Les flux entre Apple et LinkedIn, respectivement Google, sont plutôt équilibrés.

La méthode ayant permit d’établir ce diagramme reste assez vague mais l’image qui s’en dégage doit être assez proche de l’image que les ingénieurs de la Silicon Valley ont de leurs employeurs potentiels.

via Eduens sur Facebbok

%d blogueurs aiment cette page :